Événements

Sur le récif

Place des Tilleuls 68700 Wattwiller

Buvette tous les jours à partir de 17h, les  samedis de 14h -19h et dimanches 11h – 19h
Restauration sur place les soirs où il y a un événement

 

20/06

11h Inauguration

12h Paëlla  sur réservation  ou par mail à Argine Jermann, 2 rue des Écoles à Wattwiller, 06 78 88 60 34 après 19h

15h Rencontres avec les artistes près de leurs œuvres

14h à 17h ateliers
Jardin chimique
Peinture à la barbotine
Jeu de piste autour des œuvres

17h Apéritif concert QUATR’ELLES –  Musiques et chants traditionnels celtiques

Groupe de musiques et chants traditionnels d’Irlande , de Bretagne , d’Ecosse qui vous fera danser et voyager au son des mélodies celtiques.
Dépaysement assuré !

http://www.quatrelles.net

22/06

20h30 LES PROFONDEURS : ALGUES
Rencontre avec Frédérique Lucien, son regard sur les thallophytes et découverte du  livre Les algues vertes de Inès Léraud et Pierre Van Hove sur le problème des algues vertes en Bretagne

25/06

à 20h30 LES PROFONDEURS : ABYSSES
Rencontre avec Thomas Lasbouygues, ses vidéos et références ainsi que le projet qu’il a mené avec les adolescents de l’Agora, avec quelques documents sur les très grands fonds, espaces de la planète encore peu connus.

26/06

18h DIALOGUE D’IMAGES : le thème Vie aquatique à travers une sélection d’oeuvres dans l’histoire de l’art, présenté par Fanny Munsch

20h30 LES PROFONDEURS : MÉDUSÉS
Rencontre avec Carolle Masson (photographies) et Florent Kieffer (écrivain)
Lecture concert Le point sur la méduse Florent Kieffer et Jean-Nicolas Matthieu (Guitariste) avec des images de Carolle Masson.

27/06

17h  Apéritif concert SM SOCIETY – Hard rock métal avec textes en français

Formé en 2008, SM Society propose un son hard rock/métal plein d’énergie. Le groupe est composé de Fred à la basse, Jeff à la batterie, Manu et Jérôme aux guitares et Nico au chant. Le groupe sort son premier EP en 2017 et tourne dans la région Grand-Est pour la promotion de ce dernier (Eden fest ou Algrange live music). Un second EP est en cours de production. SM Society prend le pari de présenter des textes essentiellement en français faisant du groupe les dignes héritiers de groupes comme Trust ou Vulcain mais leurs influences sont très larges allant de Billy Idol à Pink Floyd en passant par Metallica.

https://www.facebook.com/SMSociet/

29/06

20h30 LES PROFONDEURS : VIE DES RÉCIFS
Rencontre avec Marina Zindy et sa collaboration avec l’association Ocean Quest, et quelques vidéos sur les pêcheuses en apnée de Corée et du Japon.

02/07

20h30 LES PROFONDEURS : INVISIBLES
Rencontre avec Apolline Grivellet, son travail sur les micro algues et projection du documentaire How Cyanobacteria Took Over The World (Comment les cyanobactéries ont refait le monde ) 

04/07

Journée en commun avec la Fondation François Schneider

17h  Apéritif concert ALEVA – Duo flûte traversière, guitare et voix

Aloïs Bonjean et Maeva Marty, un duo flûte traversière, guitare et voix. Au carrefour du classique, du jazz, du rock, de la soul et de la variété qu’ils revisitent, ils vous proposeront également leurs compositions originales.

Lien :  https://www.facebookcom/duoaleva

 

 

 

Dans les lieux partenaires

Médiathèques

Expositions visibles aux horaires d’ouverture des médiathèques de la Communauté de Communes  Site

18/06 au 28/08

Médiathèque de Cernay
15 rue James Barbier 68700 Cernay

SAMUEL ALIGAND, sculptures, et JULIETTE JOUANNAIS, reliefs

Si les deux artistes ont été invités à proposer une œuvre sur le thème de la Vie aquatique, ils ne travaillent cependant pas directement sur le vivant, mais plutôt en référence ou allusion à des formes de la nature qui traversent leurs œuvres. C’est sans doute leur seul point commun, avec un recherche de la couleur dont la mise en œuvre est très différente. Chez Juliette Jouannais, c’est un travail pictural sur un matériau de base, papier, PVC ou métal. Pour Samuel Aligand, c’est une coloration de la matière par mélange de pigments pendant sa mise en œuvre.
Juliette Jouannais expose ici des reliefs réalisés dans le papier Arches épais et souple qu’elle affectionne. Peints puis découpés et mis en forme, ils prennent appui sur le mur, ou le fond du cadre, pour s’en détacher. Ils le teintent parfois légèrement par réflexion de leur couleur ou par le dessin de leur ombre. Les formes nous laissent deviner l’ébauche d’un végétal, ou d’un animal mais la liberté picturale nous égare dans des espaces plus abstraits où elles expriment simplement leur énergie, leur mouvement et leur harmonie.
Pour cette exposition Samuel Aligand a sélectionné des volumes de la série des Fonds perdus. Dans la thématique Vie aquatique, ce terme fond évoque immédiatement les fonds marins, et ces sculptures prennent des allures de roches recouvertes de mollusques ou de coraux dopés à la fluorescéine. Mais leur appellation a une autre raison liée à la méthode de travail de l’artiste qui cherche à exploiter au maximum le potentiel de chaque matériau. Le polyester utilisé dans ces sculptures se modèle à chaud, dans un bassine d’eau bouillante. Le fond est donc aussi celui de cette marmite, dont les bouillonnements se retrouvent dans les éclatements et les ondulations du matériau. Déchirées, en potentielle transformation, ces pièces ont l’énergie du désespoir d’une nature envahie par l’artificiel qui pourrait, si nous n’y prenons pas garde, prendre sa place.
Par la complémentarité des deux artistes, cette exposition propose une immersion dans une nature inventée, transformée, sublimée par leur imaginaire.

http://samuelaligand.com
http://juliette.jouannais.fr

19/06 au 28/08

Médiathèque de Thann
8 rue Anatole Jacquot 68700 Thann

FRÉDÉRIQUE LUCIEN, dessins et toiles découpées

 

Frédérique Lucien dessine, collecte des formes et des références, et elle troque souvent son crayon pour une paire de ciseaux. La découpe rend la forme incisive, sans concession, il reste les contours, le vide, et parfois le plein, qui s’en détache en pendant. Molle donc, autant que précise. Ouverte et fermée tout autant. Incolore, se contentant de la matière qui l’a générée, ou éclatante de couleur. L’artiste joue des paradoxes, des contradictions et des subtilités pour partager un regard sur l’intime, visons d’éléments infimes, parfois extraits du corps ou, comme pour cette exposition, du monde végétal, fleur, algue, graine. Ces formes, extraites de leur contexte, peuvent se déployer à la taille de leur choix, et sont souvent magnifiées par un changement d’échelle.
Pour la médiathèque de Thann, elle présente les deux versions : les petits collages et découpages d’algues, précieusement protégés par leur cadre de plomb, dont les silhouettes sont découpées dans différents matériaux qui se superposent, se décalent, jouent des transparences et d’ombres suggérées.
Les petits cadres font face à de grandes découpes sur toile ou sur calque, que la souplesse et l’enroulement des matériaux transforment en bas-reliefs. Les découpes laissent échapper leur forme positive, qui évoque la fragilité de cette vie végétale et son caractère éphémère, instable, changeant.
Une série de petits paysages de roches ou de bords de mer complètent ces thallophytes, en les resituant dans leur contexte géographique et aquatique.

https://www.frederiquelucien.com